La coqueluche : un vaccin sous forme de patch est-il possible ?

Votre enfant tousse comme pas possible? Ne cherchez plus, c’est forcément la coqueluche, une maladie qui touche généralement les enfants mais n’épargne pas les grands. La coqueluche est une maladie très contagieuse, elle se transmet par l’éternuement ou la toux, mais connait déjà un vaccin.  

Le vaccin contre la coqueluche : un passage obligatoire pour les bébés

Bébés et jeunes enfants sont les plus susceptibles d’être affectés par cette maladie qu’est la coqueluche. Du fait qu’ils sont assez vulnérables pour leur jeune âge, le vaccin anticoquelucheux est alors plus important voire même primordial pour eux. En effet, pour éviter à vos enfants des douleurs dues à des toux, pouvant durer jusqu’à 8 semaines, il faut leur administrer le vaccin. Est à préciser que, la vaccination de la coqueluche se fait en trois fois, plus précisément à partir du second mois et les deux mois qui suivent. Un suivi du vaccin lors  de la 3ème année est aussi de mise généralement.
Toutefois, la coqueluche peut récidiver à l’âge adulte dû à l’affaiblissement ou à la disparition de l’effet du vaccin mais ne présente pas de graves dégâts en général.

Bientôt un vaccin sous forme de patch  pour les adultes ?

Conceptualisé par l’entreprise DBV Technologies, le patch est un produit biotechnologique qui tente de se frayer un chemin pour se substituer aux modes de vaccination traditionnelle (les seringues, les gouttelettes, ou encore les vaccinations par voie orale). Cette pratique est néanmoins, réservée à ces adultes qui ont contracté la coqueluche. Et pourtant, elle associe maniabilité et avantage dans tous les cas. Moins effrayant qu’une seringue, transportable, plus pratique et ne nécessitant pas un frigidaire pour sa conservation, le patch est sans doute « le » mode de vaccination par excellence.