Le syndrome de Morton : une maladie commune

Arrivées à un certain âge, les femmes peuvent avoir mal au pied quand elles marchent. Cela ne semble pas grave, mais c’est vraiment importunant. Il y a de fortes possibilités que cette douleur vive aux pieds soit ce qu’on appelle le syndrome de Morton, une maladie commune mais à soigner.

Comment définir le syndrome de Morton ?

Appelé aussi « névrome de Morton », c’est une douleur qui se fait ressentir au niveau de la plante des pieds ou entre les orteils. Médicalement parlant, le syndrome de Morton est une compression du nerf sensitif du pied, en général entre le 3ème et le 4ème orteil. Serré par la chaussure, le nerf s’épaissit et forme une boule palpable, un nodule : c’est le névrome.
Le syndrome de Morton apparaît fréquemment chez les femmes cinquantenaires, les hauts talons de la jeunesse font ressentir leurs effets un peu plus tard ! Pour reconnaître si votre douleur est bien le syndrome de Morton, voici quelques symptômes qui surviennent :
–    Douleurs aigue et intense sur la plante des pieds et/ou entre les orteils pendant la marche
–    Fourmillement des orteils concernés
–    Envie de soulager son pied en la déchaussant.
Cela invite à penser que le port de chaussures trop étroites accentue la douleur. Une douleur, dont l’origine aurait déjà été là par une quelconque lésion antécédente.

Comment soulager la douleur ?

A priori, enlever sa chaussure est l’un des moyens rapides et efficaces pour soulager le syndrome de Morton. Le port de chaussures larges à talons bas est aussi préconisé. Par ailleurs, la concernée peut se masser légèrement les orteils et le pied ou avoir recours à l’injection de cortisone. Malheureusement, ce ne sont que des solutions temporaires.
Pour vous débarrasser totalement du syndrome de Morton, optez pour l’opération du névrome.